Skip to content

2 octobre 2019

FORMATION aux GESTES QUI SAUVENT pour les élèves de 4ème

Mme Klein-Gerber, principale du collège Poincaré, établissement choisi pour le lancement de la campagne 2019-2020 de sensibilisation aux gestes qui sauvent dans les collèges du Bas-Rhin, a eu le plaisir d’accueillir les diverses personnalités, officielles, de secours et civiles, partenaires de cet ambitieux dispositif le jeudi 26 septembre.

Mme Klein-Gerber s’adresse aux personnalités, professeurs et élèves : « Chacun d’entre nous, un jour, peut être confronté à un événement tragique : accident de la circulation, accident domestique, arrêt cardiaque. Que faire ? Que dire ? A qui demander de l’aide ? Rien n’est plus terrible que de demeurer un spectateur démuni et impuissant. La sensibilisation aux gestes qui sauvent a pour vocation de permettre au plus grand nombre d’être le premier maillon d’une chaîne de secours et de sauver des vies. Cette session de formation dispensée aujourd’hui au sein du Collège Poincaré n’est pas juste une formation de sensibilisation parmi d’autres. Savoir alerter les secours, pratiquer des gestes simples sont devenus des obligations pour chacun d’entre nous. Elle contribue à faire de nos jeunes des citoyens engagés, et soucieux de leurs prochains. Et peut-être, qui sait, déclencher des vocations pour les encourager à s’engager au service des autres ? La formation de la personne et du citoyen est un des axes majeurs de la mission du service public d’Education et c’est pourquoi, avec l’ensemble de la communauté éducative, je remercie chacun de vous : financeur, formateurs et organisateurs pour votre appui et votre engagement, qui nous accompagne dans notre action quotidienne visant à former la société de demain. »

Thierry Carbiener, conseiller départemental et président du SDIS 67, parle d’un « geste de générosité et de la féminisation du SDIS. » Sébastien Bernard, secrétaire général de la DSDEN (direction des services départementaux de l’éducation nationale), se réjouit que « les élèves, 12 000 cette année,  bénéficient de la formation. En Allemagne, c’est obligatoire pour passer son permis. » Le représentant des ACM (assurances du Crédit Mutuel), le financeur, souligne « l’implication indispensable de tous ces partenaires. » Joël Dubreuil, sous-préfet de Saverne, rappelle qu’il s’agit « d’une initiative du Bas-Rhin qui va permettre à quelqu’un de survivre en attendant des secours grâce à la solidarité et aux connaissances acquises. »

Le commandant des pompiers, Jérôme Boulanger, et le lieutenant en charge de la compagnie de Saverne, Jean-Luc Nehlig expliquent : « les formateurs sont des sapeurs-pompiers volontaires qui prennent sur leur temps libre, aidés de jeunes en service civique. Notre agenda est rempli de septembre 2019 à juillet 2020 ! La formation, conçue par une équipe féminine du rectorat de Strasbourg, pour l’appliquer à des élèves de 13 ans, est basée sur un power point, des images, des situations de dangers divers à repérer, des explications, des questions-réponses lors d’échanges avec les élèves, des démonstrations et des exercices pratiques par les jeunes 4ème . Elle applique les référentiels nationaux, guides techniques et pédagogiques, qui expliquent comment sensibiliser le grand public. A la fin de l’année prochaine 100 % des élèves seront formés, à raison de 12 000 élèves tous les ans. » Au collège Poincaré, 93 élèves ont été formés dans la journée, 4 classes et 2 heures consacrées à chacune d’elle, soit 8 heures d’intervention.

Evacuer un blessé pour le mettre hors de danger. Attention au sur-accident !

Faire un pansement compressif : pas aussi facile que ça en a l’air !

Les conseils des professionnels sont bienvenus !

Démonstration, puis exercices pratiques.

La cérémonie de remise des diplômes, une pochette avec de multiples rappels, s’est tenue en présence des premiers élèves formés, ravis, intéressés et fiers. La formation pratique leur a, bien sûr, davantage plu que les discours !

En savoir plus... Actualités

Comments are closed.